Mon Parcours : du Sport à la Sophrologie

pierre zen blc

Issu d’une formation sportive et pluridisciplinaire à la Faculté des Sciences du Sport et de l’Education Physique de Lille, mon premier contact avec le domaine de la Prévention Santé s’est réalisé dans le secteur de la Remise en Forme.

Bien que très attrayant et efficace pour évacuer le stress et les émotions du quotidien, je trouvais que la pratique d’activités physiques et sportives n’allait pas assez loin en matière de maîtrise de soi et de développement personnel. Il est en effet dommage que le potentiel de chacun soit, de manière générale, bridé voir même inhibé dès que les difficultés ou les défis qui se présentent à nous semblent trop durs à surmonter. Je me suis alors spécialisé dans le domaine de la Préparation Mentale qui consiste notamment à gérer “l’activation” du stress et à optimiser les performances lors des compétitions sportives.

Les résultats obtenus lors de mes diverses interventions m’ont rapidement convaincu de l’efficacité et du potentiel de cette approche comportementale. Désirant alors étendre les bénéfices de la préparation mentale au delà du sport de haut niveau et ayant également dans mon cursus une formation en Nutrition, je me suis lancé le défi de travailler en collaboration avec un médecin nutritionniste sur la gestion du stress et du comportement alimentaire.

Le retour des patients ayant pratiqué les séances, ainsi que les résultats obtenus au cours de cette expérience m’ont tout simplement confirmé que je disposais d’un certain savoir-faire dans le domaine de l’Accompagnement, aussi bien dans le champ sportif que clinique.

La poursuite d’études en Sophrologie (3 ans au CHRU de Lille) a donc était pour moi une suite logique et une continuité dans mon parcours universitaire et professionnel, avec pour ligne conductrice le plaisir d’accompagner – depuis plus de 10 ans – des personnes dans un cadre “Mieux-Etre & Santé”, avec des problématiques comme  la Gestion du Stress et de la Douleur, le Développement Personnel et la Prévention Santé.

J’interviens ainsi en cabinet, à domicile et dans diverses structures comme les complexes sportifs, les établissements scolaires et universitaires, les hôpitaux ainsi que dans les entreprises et institutions de la région lilloise.

Mes spécialités

  • Gestion du Stress et des émotions
  • Gestion de la Douleur : Fibromyalgie, Arthrose, Polyarthrite Rhumatoïde
  • Suivi Post-AVC, Accompagnement Sclérose en Plaque (SEP) et Cancers
  • Suivi Post-Infarctus, Hypertension Artérielle (HTA)
  • Qualité de Vie (personnelle et professionnelle)
  • Fatigue et Sommeil
  • Développement Personnel, Confiance en Soi
  • Gestion du Comportement Alimentaire
  • Préparation Mentale (pour tout niveau Sportif)

Formations et Diplômes Universitaires

  • Formation complémentaire Médecine & Sophrologie / (Dr. Patrick-André Chéné, CHRU de Lille, SCFC-Université Droit et Santé Lille 2).
  • A.U.E.C et D.U. de Sophrologie (cursus universitaire de 3 ans) / (CHRU de Lille, SCFC-Université Droit et Santé Lille 2).
  • A.U.E.C de la Physiopathologie à la prise en charge de l’Obésité / (CHRU de Lille, FMC-Université Droit et Santé Lille 2).
  • MASTER 2 Santé-Sport, Préparation Physique, Mentale et Nutritionnelle / (FSSEP-STAPS, Université Droit et Santé Lille 2).

NB : Les enseignements théoriques et pratiques de la Sophrologie au CHRU de Lille sont ceux de son créateur le Pr. Alfonso CAYCEDO, avec notamment le cycle fondamental (RD1 à RD4) + Mémoire de fin d’études en troisième année (18/20). J’ai également effectué le cycle Radical (RD5 à RD8) et Existentiel (RD9 à RD12) avec le Dr. Patrick-André CHENE.

 

Abréviations :

  1.  A.U.E.C = Attestation Universitaire d’Etudes Complémentaires
  2. D.U. = Diplôme Universitaire
  3. SCFC = Service Commun de la Formation Continue
  4. FMC = Formation Médicale Continue
  5. CHRU = Centre Hospitalier Régional Universitaire
  6. FSSEP = Faculté des Sciences du Sport et de l’Education Physique
  7. STAPS = Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Me Contacter

  • Alexandre BAUIN – Sophrologue Praticien D.U.
  • Tel : 06 72 54 44 00 / mail : alexandre.bauin.sophrologue@gmail.com
  • Cabinet Paramédical 157 rue du Pont-levis, 59118 – Wambrechies
  • Site web : www.alexandrebauin-sophrologue.com

 

Fatigue et Déprime saisonnière : comment garder la forme ?

bench-560435_1280Fatigue et Déprime saisonnière : comment garder la forme ?

Le passage  à l’heure d’hiver est bien souvent synonyme de fatigue et de déprime saisonnière. La fin de l’année semble en effet s’accélérer surtout avec la baisse de la luminosité : à peine 8 heures d’ensoleillement en hiver contre plus de 16 heures en été… Sans parler du froid, des nausées, des maux de gorges, de la grippe et “autres joies” de l’hiver… Alors comment renforcer vos défenses et affronter cette fin d’année en pleine forme ?

Nutrition

Pas de régime entre novembre et février !!! Le corps s’affaiblit déjà avec le froid, le manque de lumière et les virus qui “circulent”. Le manque de calories ne va donc pas arranger les choses, d’autant plus qu’avec le froid l’organisme perd déjà des calories pour se réchauffer. Si toutefois vous désirez perdre du poids, ou du moins ne pas en reprendre, la pratique régulière d’activités physiques et sportives est tout indiquée.

Légumes de saison à volonté. Je ne vais pas parodier le “manger-bouger” avec les 5 fruits et légumes par jour, néanmoins je rappelle ici que les légumes contiennent de nombreux avantages notamment avec leurs vitamines et leurs minéraux. Ils participent entre autres au bon fonctionnement de notre organisme, facilitent le transit intestinal et renforcent les défenses immunitaires. Avec la saison, les soupes et les minestrones sont les bienvenus. Il en est de même pour les épices et les aromates. Vous pouvez alors rehausser  les saveurs de vos plats sans avoir besoin d’ajouter trop de matières grasses. Bien entendu, il est toujours possible de se faire plaisir avec des écarts sucrés/salés, surtout avec les raclettes ou autres tartiflettes de saison, sans compter les chocolats de Noël… Tout est question de compromis.

Alimentation et Anxiété : Sans entrer dans les détails – du moins pour cette article – il faut savoir qu’il existe des aliments et substances qui favorisent l’anxiété et d’autres, au contraire, qui participent à l’atténuer. Ainsi dans les stimulants nous retrouvons : la caféine, les sucres simples (qui influent rapidement sur la glycémie et l’humeur), l’alcool, la nicotine ou encore le sel avec son action sur la pression artérielle et les réserves de potassium (indispensables pour le bon fonctionnement du système nerveux). Contre l’anxiété nous avons : le calcium, les plantes comme la valériane, la passiflore ou encore des compléments en vitamines B et C.

Activités Physiques

Gérer les excès, les écarts ou les plats trop riches en matières grasses avec la pratique régulière d’activités physiques et sportives. Sur ce point, il est plus efficace de pratiquer un sport de manière modérée et régulière plutôt que de vouloir absolument brûler un maximum de calories en un minimum de temps !!! Les séances intensives qui vous “promettent” de brûler jusqu’à 900 kcal par cours sont certes efficaces pour être éreinté, néanmoins vous risquez davantage de tomber en hypoglycémie, voire même de faire un malaise – sans parler des risques de blessures – plutôt que de venir piocher dans les adipocytes (cellules qui contiennent les graisses) afin de maintenir l’effort sur plus de 45 minutes. De plus, le fait de pratiquer régulièrement une activité physique et sportive va vous permettre d’éviter de jouer au “yoyo” avec votre poids.

Garder la forme et évacuer les tensions. En pratiquant une activité physique et sportive, vous participez dans un premier temps à lutter contre les effets néfastes de la sédentarité mais aussi à relâcher les tensions accumulées sur le plan physique et mental. Les effets relaxants du sport ne sont plus à démontrer puisqu’en effet, nous sécrétons naturellement de l’endorphine avec des taux significatifs lorsque nous atteignons des intensités d’efforts comprises entre 60% et 80% de nos capacités cardio-vasculaires. Pour calculer ce pourcentage vous pouvez partir de votre fréquence cardiaque (FC) maximale théorique : (220-votre âge) = FC max th. Soit en moyenne une FC de 140 bpm pendant l’effort pour une personne de 20 ans.

Sophrologie

Gestion du Stress et des émotions. La Sophrologie vous apporte également de la relaxation et de la détente, néanmoins son approche comportementale et ses diverses techniques vous accompagnent vers une meilleure maîtrise de soi et des émotions. C’est aussi l’occasion de prendre du temps pour soi et de venir se ressourcer, une pause dans votre quotidien qui peut soulager bien des maux…

Gestion de la Fatigue. Ce n’est pas pour rien qu’à l’origine on nomme la Sophrologie “Relaxation Dynamique”. Il existe en effet de nombreux exercices en Sophrologie pour dynamiser le corps et l’esprit, retrouvant ainsi une certaine vitalité dans votre quotidien. La fatigue accumulée peut ainsi être évacuée et la créativité reboostée.

Sommeil réparateur : à condition de dormir au moins 8h à 9h d’affilées. Cela peut être compliqué lorsque des insomnies s’en mêlent. Si ces dernières sont liées à un phénomène de stress et aux émotions, la Sophrologie peut vous aider à gérer cette problématique. De plus, il semblerait que 20 minutes de Sophrologie équivalent à 2 heures de sommeil… Pour le vérifier, je vous laisse la joie et le plaisir de venir tester par vous-même…

Gestion du Stress et de l’Anxiété

burnout time

Gestion du Stress et de l’Anxiété

Vous avez sans doute déjà tous été confrontés de prés ou de loin au “phénomène du Stress et de l’Anxiété”, que ce soit au cours de votre scolarité, dans le monde du travail ou tout simplement dans la vie de tous les jours. Cela peut d’ailleurs très bien se passer pour vous, néanmoins ce phénomène n’est pas à prendre à la légère… Il peut en effet s’installer progressivement, sans pour autant que vous en ayez conscience et devenir envahissant au point de nuire gravement à votre Capital Santé. Alors comment gérer et prévenir les impacts néfastes du Stress et de l’Anxiété sur votre Santé avant que cela ne devienne pathologique ?

Définitions

Le Stress :

Malgré le fait qu’il soit considéré comme “Le mal du siècle”,  le Stress ne date pas d’hier et représente bien plus qu’un simple phénomène de société. En effet, il faut savoir qu’à l’origine, ce que l’on nomme “le Stress” est un réflexe de survie – présent aussi bien chez l’homme que chez l’animal – et qui permet lors d’un danger immédiat de préparer le corps à l’action afin de fuir ou de combattre.

Or de nos jours, nous ne pouvons pas forcément fuir ou combattre quand nous le souhaitons. Ne pouvant être libérée, l’énergie mobilisée pour se préparer à l’action est donc stockée à l’intérieur du corps, ce qui va alors engendrer des somatisations sur le plan physique (tensions musculaires, maux de ventre, …) mais aussi sur tous les autres aspects de notre organisme, affectant ainsi nos pensées, nos émotions et notre comportement.

Le Stress peut être chronique (faible à modéré mais continue) ou aigüe (intense et bref), le plus dangereux pour la Santé étant celui qui ne se perçoit pas forcément mais qui se prolonge sur la durée avec à la clé un syndrome d’épuisement généralisé.

Conséquences du Stress sur la Santé :

  • maladies psychosomatiques,  dépression, irritabilité, troubles psychiques, …
  • augmentation des risques d’AVC, ulcères, problèmes cardiaques, acouphènes
  • impacts sur le système immunitaire
  • troubles du sommeil
  • troubles du comportement alimentaire (TCA), problèmes digestifs
  • douleurs chroniques

L’Anxiété : est quant à elle une émotion négative, seulement elle n’est pas la seule émotion qui peut se rattacher au Stress. On peut en effet être stressé et en colère sans pour autant être anxieux.

Fonctionnement du Stress et de l’Anxiété

Sur le plan physiologique, des processus d’adaptation sont mis en place pour préparer le corps à l’action en quelques instants. Les symptômes perçus sont donc l’accélération du rythme cardiaque et respiratoire, sensation de chaleur, transpiration, mains moites, …

Bien qu’il ne soit pas agréable d’avoir ce genre de manifestations, d’autant plus en présence de personnes qui vous regardent, ce qui pose le plus de difficultés pour les personnes affectées est d’avoir l’impression d’être comme enlisé dans une sorte de “Spirale du Stress et de l’Anxiété”, sans avoir aucune possibilité de contrôle sur la situation.

Cette spirale se compose de trois aspects : “ce que je ressens”, “ce que je pense” et “ce que je fais”. De manière générale, lors d’une situation stressante ou anxiogène, le réflexe est d’abord d’avoir des pensées anxieuses anticipatoires et négatives voire même catastrophiques sur ce qui peut arriver. Cela va produire des comportements inadaptés face au Stress et accentuer les sensations désagréables ressenties. Ces sensations vont à leur tour accentuer les pensées négatives, qui vont amplifier et multiplier les comportements inadaptés et ainsi de suite…

Gérer le Stress et l’Anxiété avec la Sophrologie

Dans une telle situation, la Sophrologie va permettre de casser cette spirale infernale, non seulement en se concentrant davantage sur le corps que sur les pensées négatives mais aussi en libérant toutes les tensions accumulées, notamment avec l’aide d’exercices dynamiques corporels et respiratoires. Les sensations désagréables vont donc progressivement faire place au calme et à la détente.

Une fois cette étape réalisée, vous pourrez gérer plus efficacement vos pensées et vos émotions, en développant votre lucidité et ainsi prendre davantage de recul sur votre situation et ce qui vous pose problème.

Dans le cadre d’une gestion du Stress et de l‘Anxiété, les phénomènes d’exposition et d’habituation vont également être déterminants. En effet, plutôt que d’avoir des comportements d’évitement qui peuvent développer des phobies, la meilleure solution pour gérer le Stress et l’Anxiété est d’y faire face. C’est alors ici que se déploie toutes les compétences et le savoir-faire du sophrologue, qui vous accompagne et vous transmet les armes pour affronter les difficultés rencontrées. En moyenne, 5 à 6 séances de Sophrologie sont nécessaires pour apprendre les techniques de base et 10 à 12 séances pour être autonome.

Enfin, le fait de mieux savoir gérer son stress et ses émotions permet non seulement de préserver notre capital santé mais participe aussi, avec une meilleure maîtrise de soi, à restaurer les notions de Confiance et d’Estime de Soi.

Séance de Sophrologie : Mode d’emploi

Séance de Sophrologie : Mode d’emploi

Bien qu’ayant plus de 50 ans, la Sophrologie commence seulement à se faire connaître et à se faire entendre dans les conversations de la vie quotidienne, sur le lieu de travail ainsi que dans les médias, surtout en ce qui concerne des sujets d’actualités comme la gestion du Stress et des émotions, le “Burn-out” et le harcèlement moral ou encore le développement personnel et la recherche d’un mieux-être général.

Néanmoins, il y a encore beaucoup de personnes qui ne savent pas réellement ce qu’est la Sophrologie ou comment se déroule une consultation chez un Sophrologue. Je vous explique aujourd’hui en quelques mots comment fonctionne une séance de Sophrologie et pourquoi venir consulter un Sophrologue.

Comment ça marche ?

Tout d’abord il y a un petit temps d’échange avec le Sophrologue afin de se présenter et de déterminer la problématique de travail. Cela va permettre de construire la séance en fonction du thème abordé mais également d’ajuster les exercices qui vont être  réalisés.

La séance dure aux environs de 25 à 30 minutes, dans lesquelles vont s’enchaîner divers exercices avec une alternance de phases dynamiques et statiques. Cette alternance de phases a plusieurs objectifs : évacuer les tensions de manière progressive, stimuler la concentration notamment sur les effets relaxant des exercices, mais aussi et surtout cela va permettre de mobiliser positivement les ressources de l’individu, ses capacités à se sentir bien et à prendre ainsi davantage de recul sur tout ce qui peut déranger. 

En ce qui concerne les exercices utilisés, ils sont bien entendu adaptés à chacun et en lien avec la problématique de travail. Globalement lors des séances, il y a des exercices mobilisant le Corps, la Respiration et le Mental. Dans un premier temps ces exercices vont permettre d’installer une détente de plus en plus profonde afin de placer le niveau de vigilance du patient entre veille et sommeil, que l’on nomme “le Niveau Sophro-Liminal (NSL)”. C’est alors dans cette zone de travail que le Sophrologue va aider le patient à mobiliser ses propres ressources, notamment avec des techniques spécifiques, lui permettant ainsi d’adapter son comportement face aux difficultés rencontrées.

Par exemple dans le cas d’une phobie, la technique que l’on va retrouver le plus souvent consiste à diviser la phobie en plusieurs étapes en fonction du ressenti. Au fil des séances, le patient va progressivement développer ses propres outils pour gérer ses émotions, adapter son comportement et ainsi vaincre cette phobie.

Enfin, la séance se termine par une reprise tonique pour retrouver un certain niveau de vigilance – comme au réveil du matin, puis un dernier petit temps d’échange s’installe afin d’évoquer le vécu et le ressenti de la séance, ce qui permet au Sophrologue d’adapter au mieux les techniques utilisées mais aussi de constater l’évolution des résultats au fil des séances.

Pourquoi venir consulter un Sophrologue ?

Il y a beaucoup de thématiques abordées au sein d’un cabinet de Sophrologie, cela peut aller de la préparation à la maternité à l’accompagnement en fin de vie. Le rôle du Sophrologue est avant tout d’accompagner les patients dans la recherche d’un mieux-être général.

Voici néanmoins un aperçu des problématiques pouvant être abordées lors des séances :

“Gestion du Stress et des émotions, Fatigue et Sommeil, Gérer une Addiction (Comportement Alimentaire, Tabac, Alcool, …), Gestion de la Douleur, Fibromyalgie, Acouphène, Préparation à un examen, Préparation à une intervention chirurgicale, Préparation Mentale (Compétitions sportives), Accompagnement aux changements (personnels et/ou professionnels), Burn-out et dépression, Harcèlement moral, Cohésion d’équipe, Maîtriser sa Respiration (asthme, difficultés respiratoires), Méditation Pleine Conscience, Apprendre à se Relaxer, Développement Personnel, Confiance et Estime de Soi, …”

La Sophrologie est avant tout l’occasion de “Prendre du Temps pour Soi”, “se Ressourcer” et “se Reconnecter avec son Corps”, mettant ainsi davantage de distance avec tout ce qui peut vous déranger. Lors des séances, le Sophrologue transmet les outils et les techniques pour aider le patient à mobiliser ses propres ressources et ainsi le guider vers une certaine autonomie. L’efficacité de la Sophrologie réside dans son approche “cognitive-comportementale-émotionnelle”, en accompagnant progressivement le patient vers la maîtrise de soi et la réussite des objectifs fixés.

shutterstock_chemin

Toutefois, la Sophrologie n’est pas non plus un remède miracle, tout comme le sport, cela demande de l’entraînement. En effet, les deux aspects fondamentaux de la Sophrologie sont “l’apprentissage” des techniques et “la répétition” des séances. Dès lors, afin de pouvoir s’entraîner sans l’aide du Sophrologue, les résultats vont essentiellement dépendre de votre motivation et de votre entraînement personnel régulier. Néanmoins 5 à 6 séances avec votre Sophrologue peuvent suffire pour apprendre les bases, 10 à 12 séances pour vous transmettre les savoirs-faire et les compétences utiles pour atteindre vos objectifs.

Bien entendu il est toujours possible de venir tester quelques séances en individuel, en duo ou en petit groupe, pour en savoir plus sur la Sophrologie ou tout simplement pour “faire une Pause” dans votre quotidien.  Puis peut-être de revenir plus tard, quand le moment sera venu.

Prendre du Temps pour Soi

vacances plongéePrendre du Temps pour Soi

Rares sont celles et ceux qui prennent vraiment le temps de se poser et de se ressourcer, entre le rythme de la vie professionnelle, la vie privée et la vie sociale, cela n’est pas de tout repos. Comme pour le Stress chronique , la fatigue peut s’installer progressivement et toucher tous les niveaux de votre organisme (physique, mental, émotionnel et comportemental) sans pour autant en avoir conscience. Alors comment prendre du temps pour soi et prévenir les conséquences d’un surmenage pour votre capital Santé ?

Symptômes d’un Surmenage

Sans rentrer dans les détails du Stress chronique, qui fera certainement l’objet d’un prochain article, voici quelques symptômes assimilés à un “Surmenage” et qui vous feront peut-être prendre conscience qu’il est temps de ralentir la cadence et de vous poser davantage.

Symptomes surmenage

Récupération et Sommeil

Dans une phase de surmenage, la récupération est essentielle. En ce qui concerne le rythme de travail, il faut 1 week-end pour récupérer de la semaine et 1 mois pour récupérer de l’année. Dans ces phases de repos, il est primordial de prendre du temps pour soi et de se ressourcer afin de relâcher toutes les tensions accumulées sur le plan physique et mental. Le fait de sortir faire la fête tous les week-ends n’est donc pas la meilleure solution pour bien récupérer et tenir sur la durée. Le sommeil est également réparateur à condition de dormir au moins 7h à 9h d’affilées. Un sommeil de moins de 6h peut en effet dérégler l’organisme et avoir sur le long terme des répercussions néfastes sur votre capital Santé.

Comment prendre du temps pour soi ?

La première chose à faire est de se déconnecter des sources de stress et des stimuli extérieurs comme le téléphone, la TV, internet et les réseaux sociaux, les montres et horloges afin de pouvoir se recentrer sur soi-même, se détendre et être comme “hors du temps”.  Comme le disait d’ailleurs un de mes formateurs : “Ce n’est pas en mettant de l’essence dans un moteur déréglé qu’il va ralentir…”

buddhiste-montagneIl s’agit de prendre du temps pour vous, être disponible à votre détente, donc comme en méditation et pour plus d’efficacité, cela se pratique seul, c’est un moment qui vous appartient, laissant de côté tout ce qui peut déranger.

Pour cela la Sophrologie est idéale, d’une part parce qu’elle vous transmet les outils et les techniques pour vous ressourcer et vous détendre efficacement, mais aussi parce qu’elle vous permet de gérer vos pensées et vos émotions, de prendre davantage de recul sur les difficultés pouvant être rencontrées et ainsi de vous accompagner dans la recherche d’un mieux-être général. De plus, une séance de 20 minutes peut suffire pour obtenir une détente totale et profonde. Donc même en ayant un emploi du temps bien rempli, vous avez très certainement la possibilité de “vous prendre quelques minutes à vous” le week-end.

Il est également important de se faire Plaisir et de sortir de la routine du quotidien, donc n’hésitez pas à varier les activités pour vous ressourcer. Voici quelques idées :

  • Effectuer des balades en pleine nature ou dans des parcs en prenant le temps de contempler le paysage et peut-être même d’en apprécier chaque détail avec tous vos sens. Les séances de méditation ou de Sophrologie en pleine nature sont d’ailleurs très riches de sensations.
  • Évacuer les tensions du corps par la pratique d’Activités Physiques et Sportives avec une intensité d’effort faible à modérée. Réaliser ainsi quelques longueurs à votre rythme dans une piscine est parfait.
  • Pour encore plus de détente il y a bien entendu les soins en Instituts ou dans les Spas avec au programme : massage, sauna, hammam, … Il existe aussi des mini cures thermales, notamment à St Amand-les-Eaux, pour relâcher les tensions liées à des postures de travail prolongées.
  • Pratiquer une activité liée à l’Art comme la peinture, la sculpture ou encore la musique peut vous aider à vous libérer davantage en laissant ainsi s’exprimer votre créativité.
  • Le jardinage est également un bon outil pour se ressourcer, il est d’ailleurs souvent utilisé en atelier thérapeutique pour gérer le Stress et l’Anxiété.

La liste est non-exhaustive mais le plus important à retenir est de mettre en place un créneau dans la semaine pour prendre soin de vous, prendre le temps de se poser et de se ressourcer, même s’il s’agit de quelques dizaines de minutes, vous participez à préserver votre bien-être et votre capital Santé.

Sophrologie et Comportement Alimentaire

apple-2311_1280Sophrologie et Gestion du Comportement Alimentaire

En cette période estivale les régimes sont de retour pour paraître “parfait” sur les plages, mais c’est aussi les vacances, période synonyme de détente et de lâcher-prise. Alors comment gérer les écarts et vos envies tout en se faisant plaisir ? Dans cet article je vous donne quelques outils pour gérer le comportement alimentaire avec la Sophrologie.

Le Comportement Alimentaire

Tout d’abord le comportement alimentaire désigne l’ensemble des conduites d’un individu vis-à-vis de la consommation d’aliments.  Ce comportement doit en premier lieu permettre d’assurer les apports énergétiques nécessaires au fonctionnement de l’organisme. Il s’agit donc d’un rôle vital. Néanmoins, il y a deux autres rôles déterminants mis en jeu dans le comportement alimentaire : le plaisir gustatif et l’aspect socioculturel, convivial. Il va sans dire que ces derniers sont fortement liés aux émotions et c’est bien là que réside toute la difficulté. Alors comment faire ?

Stop aux régimes !! 

Sans rentrer dans des programmes diététiques trop restrictifs, qui de toute façon sont trop contraignants à maintenir sur le long terme, la première chose à retenir est de se faire PLAISIR. Il faut en effet savoir que lorsque l’on réalise un régime alimentaire il y a ce qu’on appelle la “Restriction Cognitive” qui se met en place. Il s’agit d’un comportement qui vise à limiter les apports caloriques en vue de perdre du poids ou du moins de ne plus en reprendre. Cette restriction aboutit toujours à une phase de perte de contrôle qui sera proportionnelle à l’intensité et à la durée de la restriction. Au final les kilos perdus seront très probablement repris voir même davantage, amenant ainsi au fil de ces régimes le fameux phénomène “yoyo” avec votre poids. D’où l’importance de s’autoriser quelques envies, même en ayant une “nutrition parfaite” il faut se faire plaisir au moins une fois dans la semaine, tout est question de compromis.

La Sophro-Nutrition

Le fait de changer les habitudes alimentaires, même en y allant progressivement, peut constituer une source de frustration. Que ce soit pour gérer vos envies ou optimiser votre comportement alimentaire, la Sophrologie est un formidable outil pour vous accompagner aux changements. Vous apprenez d’abord à vous poser, à vous détendre et à mettre de côté tout ce qui peut déranger. Les techniques utilisées vont ensuite permettre de gérer le Stress et les émotions.

4

Il faut également savoir qu’il existe des boucles régulatrices du comportement alimentaire mettant en jeu des hormones digestives comme la Ghréline (qui stimule l’appétit) et la Léptine (qui stimule la satiété), ainsi que les Glucocorticoïdes – dont le Cortisol, aussi appelé “l’hormone du Stress”. Avec le maintien d’un stress chronique, un niveau élevé de Cortisol aurait tendance, sur le long terme, à perturber ces boucles régulatrices en inhibant les agents anorexigènes  (dont la Léptine) et en stimulant les agents orexigènes (dont la Ghréline), ce qui a pour conséquence d’augmenter la prise alimentaire et donc la prise de poids. D’où la nécessité d’apprendre à gérer le Stress et de prendre du temps pour soi.

En ce qui concerne la gestion des envies, la première étape consiste à essayer de reporter dans le temps cette envie, par exemple en pensant à autre chose, en s’occupant, ou encore en utilisant des “outils sophro” appris lors des séances. Si l’envie ne passe pas…. Pas de panique !!! C’est tout simplement le moment de vous poser et de vous détendre afin de vous préparer à apprécier et à savourer davantage cet instant de plaisir gustatif.

femmes tea

La Sophrologie va en effet vous apprendre à “manger en Conscience”, c’est-à-dire, savoir se poser et prendre le temps de savourer chaque saveur en bouche, ne rien faire d’autre que se restaurer et se faire plaisir. Afin d’activer davantage cette notion de plaisir gustatif, n’hésitez pas à manger avec tous vos sens.

De plus, lorsque l’on savoure un aliment plaisir et que l’on prend le temps de le déguster, le phénomène de satiété se ressent plus vite. Le couple “frustration-culpabilité” est donc réduit puisque l’on s’est fait plaisir et on a peut-être moins mangé qu’auparavant.

Enfin il y a aussi la pratique régulière d’activités physiques et modérées pour gérer les écarts et augmenter les dépenses énergétiques. Néanmoins, l’avantage de la Sophrologie réside dans son approche comportementale et vous accompagne progressivement à optimiser vos habitudes alimentaires.

La Sophrologie : définition et origines

Qu’est-ce que la Sophrologie ?

Mise en place dans les années 1960 par son créateur le Pr. Alfonso CAYCEDO, médecin neuropsychiatre, la Sophrologie est née des recherches sur les différents états et niveaux de conscience ainsi que de la Phénoménologie – qui est “l’étude descriptive d’un phénomène ou d’un groupe de phénomènes tels qu’ils apparaissent dans l’expérience qu’on en a, sans référence à quelque réalité dont ils seraient la manifestation”, ce qui pourrait être comparé à un apprentissage du non-jugement, l’art d’observer sans réfléchir, tout simplement regarder ce qui est là. Alfonso Caycedo travaille alors en collaboration avec ses patients dans une relation de confiance et d’échange sur ce qui se passe pour eux, leur état, leur ressenti. Ce travail permet aux patients de prendre davantage conscience de leur état et ainsi de devenir non seulement acteurs dans leur propre traitement, mais aussi de se diriger vers une certaine autonomie dans la recherche d’un mieux-être général.

Suite à ses voyages effectués en Inde, en Chine et au Tibet, Caycedo construit la Sophrologie avec les influences du Yoga, du Bouddhisme et du Zen auxquels il ajoute ses enseignements issus de la Psychologie, de l’Hypnose, des Neurosciences ou encore de la Philosophie – sans pour autant en faire une compilation de techniques mais bien une véritable école scientifique de la Conscience Humaine.

La Sophrologie est donc un véritable carrefour entre l’Orient et l’Occident et se définit ainsi comme étant “la Science de la Conscience Humaine et des Valeurs de l’Existence” (A. CAYCEDO, 1960).

Étymologie du mot Sophrologie à partir du grec ancien :

  • cropped-51.jpgSOS = sérénité, harmonie, paix.            
  • PHREN = conscience, cerveau, esprit.          
  •  LOGOS = étude, science, discours.

Concrètement, nous pourrions résumer la Sophrologie à un accompagnement dans la recherche d’un mieux-être par rapport à 3 types d’approches :

  1. De manière générale : gestion du stress et de l’anxiété, dépression, fatigue et sommeil, bien-être, relaxation, …
  2. Problématique spécifique : gestion d’un événement, gestion de la douleur, acouphènes, comportement alimentaire, troubles anxieux, …
  3. Philosophie de Vie : développement personnel, méditation pleine conscience, estime et confiance en soi, …

Bien souvent comparée à tort  comme “une simple méthode de relaxation avec des techniques de respirations”, la Sophrologie est donc bien loin d’être cela. C’est dans un premier temps, vous permettre de prendre du temps pour soi en se ressourçant loin du stress et des tracas du quotidien , prendre du recul sur votre situation et de ce qui se passe pour vous, sans jugement, sans analyse, juste observer ce qui est là, comme si c’était la première fois que vous viviez l’expérience, tout simplement vivre pleinement et en conscience  l’instant présent avec un nouveau regard. C’est également un entraînement régulier qui consiste à redécouvrir ses sensations corporelles, apprendre à “se reconnecter” avec son corps, laissant ainsi de côté les pensées parasites et les comportements inadaptés face aux difficultés rencontrées, apprendre à mieux se connaître en développant progressivement votre potentiel et vos capacités en matière de confiance en soi, de maîtrise de soi et de développement personnel.

Depuis sa création, la Sophrologie n’a cessée de progresser et d’évoluer, s’enrichissant notamment des différents mouvements et approches dans le domaine de la relation d’aide et du bien-être. Plusieurs années de formations théoriques et surtout pratiques sont nécessaires pour former un bon Praticien en Sophrologie, ceci afin de bien maîtriser et d’assimiler les enseignements de la Sophrologie créée par Caycedo et surtout d’éviter toutes dérives dans sa pratique… De nos jours, avec le succès de la Sophrologie, il existe en effet  plusieurs écoles pour devenir Sophrologue, néanmoins et contrairement à ce que certains pourraient dire ou penser, il n’y a pas plusieurs sortes de Sophrologie !! Soit c’est de la Sophrologie, soit ce n’en est pas… Que ce soit Caycédienne, Humaniste ou Plurielle, la Sophrologie enseignée est celle de Caycedo – avec ses 12 degrés répartis en 3 cycles d’entraînement – et s’effectue entre 2 ans et 4 ans de formations. Un module de quelques heures ou de quelques mois ne suffit donc pas pour être Sophrologue Praticien Diplômé…

Comment ça marche ?

Il s’agit tout d’abord de venir mobiliser le corps et la respiration avec des exercices simples et accessibles à tous pour évacuer progressivement les tensions musculaires ou autres crispations du quotidien et venir ainsi “se reconnecter à son corps”. Une fois les tensions relâchées, la séance est axée sur la problématique de travail avec notamment un renforcement des pensées positives. En effet, à l’inverse des maladies psychosomatiques ou encore des comportements inadaptés face au stress, la Sophrologie permet de mettre en avant nos sensations agréables, notre capacité d’optimisme, capacité à se sentir bien et de préserver ainsi notre capital santé. C’est un peu comme une sorte de “somatisation positive”, car en effet, si le stress, les pensées et les émotions négatives sont capables d’atteindre notre capital santé – ulcères, psoriasis, dépression, troubles du sommeil, … – l’impact du positif sur notre schéma corporel est loin d’être négligeable. Par ailleurs, la force de la Sophrologie ne se résume pas non plus à un sorte de “méthode Coué”, cela serait la limiter, mais bien dans sa prise en charge globale qui inclut toutes les dimensions de l’Etre, c’est-à-dire avec ses ressources physiques, cognitives, émotionnelles et comportementales.

2

La détente est progressive, les exercices sont adaptés et chacun avance à son rythme, en développant ses propres ressources et ses valeurs.

Les séances se pratiquent essentiellement assis et debout , en individuel, en duo ou en petit groupe.

Combien de séances ?

Cela dépend des besoins et de la problématique de chacun, néanmoins pour atteindre vos objectifs et une certaine autonomie, une dizaine de séances peut suffire. Toutefois, rien ne vous empêche de venir tester 2 ou 3 séances pour vous faire une idée et apprendre quelques bases pour vous ressourcer et vous détendre efficacement.

Rythme des séances ?

Encore une fois cela dépend de la demande et de la problématique de travail. En cas de stress intense ou de mal-être persistant, une séance par semaine peut être utile pour commencer puis progressivement passer à une séance par mois. Néanmoins, de manière générale le rythme des séances est de 1 à 2 séances par mois avec votre Sophrologue. Le plus important sera surtout de refaire les séances chez vous avec votre propre entraînement personnel, afin d’assimiler le contenu des séances et de vous approprier les techniques apprises.

Prise en charge des séances ?

De plus en plus de Mutuelles de Santé commencent à rembourser partiellement les séances de Sophrologie. Vous pouvez retrouvez ces informations sur le site de la “Chambre Syndicale de la Sophrologie” ou encore contacter directement votre Mutuelle de Santé. Avec le stress professionnel (surmenage, “Burn-out”) et les risques psychosociaux, la Sophrologie est de plus en plus présente au sein des Entreprises et Institutions. Je suis moi-même Consultant/Formateur en Entreprise, notamment pour la Qualité de Vie au Travail, donc n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre C.E. pour la mise en place de séances de Sophrologie.

 

Bienvenue sur mon Blog

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue sur mon nouveau blog qui est entièrement consacré à l’actualité de la Sophrologie et au domaine de la Prévention Santé.

Vous y retrouverez bien entendu des articles sur la Sophrologie et ce qui concerne la recherche du “Bien-être”, mais aussi sur la Nutrition et la pratique d’activités physiques et sportives.1

Alors à très vite et bonne lecture.

Alexandre.