Sophrologie et Perte de Poids

Sophrologie, Obésité et Perte de Poids

L’Obésité est une maladie chronique en constante évolution, qui se définie par un déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques d’un individu. Il en résulte un excès de masse grasse corporelle représenté par un IMC bien souvent supérieur à 30 et même au-delà de 40 dans le cas de l’Obésité morbide. La prise en charge de l’Obésité est bien plus complexe qu’un simple déséquilibre alimentaire et doit faire l’objet d’une approche pluridisciplinaire regroupant ainsi différents professionnels de santé. Ce mois-ci je vais donc vous montrer l’intérêt de mettre en place la Sophrologie dans la prise en charge de l’Obésité et du Surpoids.

L’IMC (ou Indice de Masse Corporelle)

L’IMC permet de mettre en évidence le lien entre la masse corporelle d’un individu et les impacts néfastes qu’il peut y avoir sur son capital santé. Il se calcule en divisant la masse corporelle par la taille au carré. Vous retrouvez ainsi différentes catégories :

  • IMC inférieur à 18,5 kg/m² = Insuffisance Pondérale (incluant les anorexiques qui se situent bien souvent avec un IMC inférieur à 13 kg/m²).
  • IMC compris entre 18,5 et 24,9 kg/m² = Corpulence Normale
  • IMC compris entre 25,0 et 29,9 kg/m² = Surpoids
  • IMC compris entre 30,0 et 34,9 kg/m² = Obésité Modérée
  • IMC compris entre 35,0 et 39,9 kg/m² = Obésité Élevée ou Sévère
  • IMC supérieur à 40,0 kg/m² = Obésité Massive ou Morbide

L’Obésité est ainsi définie par un IMC > 30 car il correspond à une augmentation significative des risques de développer des maladies et des comorbidités, le pronostic vital pouvant être engagé surtout pour des IMC > 40.

NB : Pour les sportifs, cet IMC n’a plus tellement de sens car il est tronqué par la masse musculaire. Dans ce cas, le tour de taille reste un bon indicateur pour évaluer la graisse abdominale et les risques de développer des maladies cardiovasculaires.

  • Pour les femmes : ne pas dépasser 80 cm de tour de taille.
  • Pour les hommes : ne pas dépasser 94 cm de tour de taille.

Facteurs mis en cause dans le Surpoids et l’Obésité

Le Surpoids et l’Obésité dépendent de différents facteurs. Il y a bien entendu les aspects liés à un comportement alimentaire excessif et à une activité physique régulière insuffisante, néanmoins d’autres facteurs peuvent être mis en cause :

  • Les facteurs psychologiques (suite à un choc émotionnel, un traumatisme, des troubles anxieux et états dépressifs, troubles du comportement alimentaire, Stress, …).
  • Le mode de vie (grignotage, sédentarité, TV, habitudes alimentaires, aspect socio-culturel, …).
  • Sommeil de moins de 6h (impact sur le comportement alimentaire).
  • Arrêt du tabac, consommation d’alcool, pratique de régimes trop restrictifs.
  • Maladies ou prise de médicaments qui favorisent la prise de poids.
  • Périodes de la vie propices à la prise de poids comme la grossesse et la ménopause.
  • Facteurs et prédispositions génétiques.

Les Risques pour la Santé

  • Maladies cardiovasculaires : AVC, Infarctus, HTA, …
  • Diabète de type 2 : “le diabète du bon vivant, du bon mangeur”
  • Arthroses : hanches, genoux, problèmes de dos, …
  • Apnée du sommeil, essoufflement, difficultés respiratoires
  • Augmentation des risques du cancer du côlon et cancer du sein
  • Pronostic vital pouvant être engagé, notamment pour les IMC > 40

Place de la Sophrologie

Évacuer les tensions psychologiques et retrouver un sentiment de bien-être général

En plus des complications sur le plan physique, l’Obésité et le Surpoids vont également avoir un impact sur le plan psychologique et social : regards et jugements des gens, sentiment de frustration et de culpabilité, isolement, honte, … Pour cela la Sophrologie permet d’évacuer progressivement toute cette pression accumulée, en travaillant notamment avec la détente musculaire, le fait de prendre pleinement conscience de ses sensations corporelles et surtout prendre du temps pour soi en mettant de côté tout ce qui peut déranger. Il s’agit alors de renouer avec son schéma corporel, de développer des sensations agréables ainsi qu’un état de bien-être physique, mental et émotionnel.

Gestion du Comportement Alimentaire

En complément d’un suivi avec nutritionniste, la Sophrologie va permettre d’accompagner la personne obèse ou en surpoids dans la gestion de son comportement alimentaire avec différentes notions :

  • Apprendre à manger en conscience, en prenant le temps de déguster et de savourer calmement les aliments consommés avec tous nos sens.
  • Gestion du couple “frustration / culpabilité” avec la notion de “plaisir gustatif”.
  • Gestion des envies (plaisirs ou provoquées), gestion des compulsions alimentaires, gestion de la “restriction cognitive”.
  • Prendre davantage conscience des sensations de faim et de satiété.
  • Aide à retrouver du réconfort autrement que dans la nourriture, avec notamment un travail efficace sur la gestion du Stress et des émotions.
  • Prévention des rechutes après suivi nutritionnel et accompagnement aux changements des nouvelles habitudes alimentaires. Car en effet, ce ne sont pas les régimes qui ne fonctionnent pas mais bien le fait de rependre les anciennes habitudes alimentaires…

Reprendre goût à l’activité physique, à bouger

poids haltèresL’Obésité et le Surpoids peuvent entraîner des complications au niveau de la mobilité, ce qui peut développer non seulement des douleurs articulaires, mais aussi créer une sorte de spirale infernale vers l’incapacité totale à se déplacer sans assistance. En effet, “plus on a mal et moins on bouge, et moins on bouge et plus on a mal”. Pour cela la Sophrologie peut être un allié de choix, aussi bien pour la gestion de la douleur que pour accompagner la personne à retrouver de bonnes sensations corporelles et reprendre goût à bouger.

Gestion de la douleur et des difficultés respiratoires liées à l’Obésité et au Surpoids, notamment avec des techniques spécifiques.

Préparation à la Chirurgie Bariatrique

Il s’agit de la chirurgie de l’Obésité avec notamment “le gastric by-pass” et “la sleeve gastrectomie, qui consiste à limité la prise de poids par réduction de la capacité stomacale et par phénomène de mal absorption des aliments. Les résultats sont impressionnants (perte de plusieurs dizaines de kilos) mais attention, ce type d’opération ne s’effectue qu’en dernier recours, c’est-à-dire dans le cas où toutes les méthodes précédentes ont échoué et dans la mesure où le pronostic vital reste engagé.

Apports de la Sophrologie :

  • Gestion du Stress et des émotions avant l’intervention chirurgicale.
  • Suivi post-opératoire et accompagnement aux changements (opération irréversible et suivi médical à vie).
  • Redécouverte du nouveau schéma corporel, accompagnement pour les nouvelles habitudes alimentaires et le nouveau mode de vie.

Épanouissement et Développement Personnel 

  • Confiance et estime de soi.
  • Motivation (facteur déterminant dans la réussite et le maintien des résultats).
  • Gestion du Stress et des émotions, Bien-être et Prévention Santé.
  • Redéploiement Existentiel

Contact

  • Alexandre BAUIN – Sophrologue Praticien D.U.
  • Tel : 06.72.54.44.00. / page Facebook 
  • Cabinet Paramédical 157, rue du pont-levis à Wambrechies (59118)
  • www.alexandrebauin-sophrologue.com 

Sophrologie et Phénoménologie Existentielle

Apprendre à Vivre pleinement votre Vie avec la Sophrologie Phénoménologique et Existentielle | Alexandre BAUIN Sophrologue Praticien – le Blog.

Avant les années 1960, dans le milieu Psychiatrique il n’était pas question de considérer le patient comme une personne ayant des émotions, des ressentis ou des états d’âmes. Les traitements utilisés étaient essentiellement médicamenteux, laissant ainsi totalement de côté l’aspect humain et existentiel pour soigner le patient. Pourtant, il est évident que nous ne sommes pas des machines dépourvues d’émotions, de ressentis et de sensations. Certaines personnes – comme HEIDEGGER – ont ouvert la voie des Sciences Sociales et de la Phénoménologie pour une meilleure prise en charge du patient, plus globale et avec toutes les dimensions de son Etre. Afin de comprendre les origines et l’Essence de la Sophrologie de CAYCEDO, il est essentiel de s’intéresser de plus près à la Phénoménologie.

Rencontre avec la Phénoménologie Existentielle

Après avoir créé la Sophrologie sous la direction de son premier mentor le Pr. Lopez Ibor, Alfonso Caycedo rencontre en 1963 celui qui va être son second mentor : le Pr. Ludwig Binswanger, qui n’est autre que le père de la Psychiatrie Phénoménologique en créant l’Analyse Existentielle. Mais avant d’aller plus loin, retraçons ensemble l’Histoire de la Phénoménologie.

Qu’est-ce que la Phénoménologie ?

“La Phénoménologie est l’étude descriptive d’un phénomène ou d’un groupe de phénomènes tels qu’ils apparaissent dans l’expérience qu’on en a, sans référence à quelque réalité dont ils seraient la manifestation.” Il s’agit en fait de décrire tout simplement les phénomènes présents sans jugement, ni analyse, juste observer et ressentir ce qui est là, dans l’ici et maintenant.

1- Révélée par HEGEL (1770-1831), avec la Conscience de Soi, de la Pensée, du Monde, la Phénoménologie commence avec la Conscience Individuelle et l’Histoire de la Conscience.

2- Développée par HUSSERL (1859-1938) et MERLEAU PONTY (1908-1961), la Phénoménologie s’est ensuite construite respectivement avec “la Réduction Phénoménologique” et “la perception de Soi, comme si c’était la première fois que l’on vivant l’expérience.” La Réduction Phénoménologique consiste en 3 étapes :

  • Le retour à la chose elle-même
  • La suspension du jugement (l’épokhé, en grec)
  • La mise ente parenthèse du Phénomène

Pour résumer en quelques mots, il s’agit de vivre des expériences de manière brute, c’est-à-dire sans analyse et dans la pluralité des sensations, être davantage présent à ce qui se passe ici et maintenant, un peu comme en méditation.

3- La dimension Existentielle a été apporté par Martin HEIDEGGER (1889-1976), qui attache tout particulièrement l’importance à l’Etre :  “le Dasein”, ce au sein de quoi l’Homme déploie tout son Etre. Il crée ainsi l’Analytique Existentielle en Psychiatrie, mettant ainsi au premier plan l’importance du vécu des patients dans leur traitement mais aussi dans leur Existence.

4- Nous arrivons ensuite à Ludwig BINSWANGER (1881-1966), fondateur de la Phénoménologie Existentielle, en créant l’Analyse Existentielle qui n’est autre que l’analyse de la manière qu’a le patient d’être présent au monde. Caycedo a été l’un de ses derniers élèves pendant plus de deux ans et les enseignements de Binswanger vont considérablement l’influencer dans la construction méthodologique de la Sophrologie. Il faut également savoir que même si Binswanger était ami avec FREUD, il était complètement opposé à ses idées, notamment en critiquant “le monstrueux concept antiscientifique du Moi, au sens d’un Moi individu absolu, sans Monde et sans Toi” et propose ainsi son approche fondée sur l’Amour. Opposé au transfert psychanalytique, bien différent de l’empathie et de la neutralité bienveillante, Caycedo va suivre Binswanger et formuler ainsi l’idée d’Alliance Sophronique en utilisant le “Nous” dans la relation qui s’établi avec ses patients.

Heidegger parlait du “Dasein” pour désigner ce au sein de quoi l’Homme déploie tout son Etre, Binswanger va reprendre ce terme en le traduisant par “la Présence” que le sujet a de soi-même avec sa capacité dévolution. Dans cette continuité Caycedo va également reprendre cette “Présence” en incluant davantage “les phénomènes vécus” et ainsi créer le terme de “Vivance”, pour désigner le fait de “Vivre des phénomènes ressentis dans la présence de tout son Etre.”

5- Alfonso CAYCEDO (1932-2017), va ainsi créer la Sophrologie Phénoménologique Existentielle, qui permet par sa pratique régulière “le redéploiement de la Conscience pour Exister, l’ouverture de la Conscience à tous les phénomènes de l’Existence, pour que chacun, muni de ce qu’il est vraiment, muni de ce qui ressort de lui authentiquement – avant même la transformation liée aux représentations anciennes – puisse avoir l’opportunité de vivre tel qu’il est et non de glisser à la surface de la Vie sans la déchiffrer.” Il s’agit alors, par l’expérimentation et la Vivance des phénomènes, de développer davantage de Conscience et passer ainsi d’une vie stéréotypée à une Vie pleinement vécue.

La Sophrologie : le dévoilement d’une Nouvelle Existence

La Sophrologie a donc apporté à la Phénoménologie moderne, des méthodes capables d’induire des phénomènes et de pouvoir les répéter et de les vivre, “pour que l’Existence de l’Homme s’éveille et s’anime à la lueur de ces phénomènes qui viennent de son Etre.” La Sophrologie est , avant tout, une méthodologie amenant la Vivance et fondée sur :

  • La suspension du jugement (l’épokhé)
  • L’intentionnalité (ce qui se dégage de phénomènes)
  • Le développement d’une Conscience  Nouvelle

Caycedo a ainsi conçu la Sophrologie comme une profession inspirée de la Phénoménologie. Elle est fondée sur une Méthode d’Entraînement Existentiel, qui se divise en 12 degrés de pratique (RD1 à RD12) répartis en Trois Cycles d’Entraînement, dont les deux premiers  sont inspirés de la Réduction Phénoménologique de Husserl. Le troisième Cycle d’entraînement s’ouvre à l’Existence positive de l’Etre et à la conquête des Valeurs de l’Existence.

Bien plus qu’une Méthode, la Sophrologie est également un apprentissage au “Mieux-Vivre”, c’est-à-dire vivre de manière Authentique, loin des jugements et des conditionnements du quotidien, apprendre à s’écouter et à prendre pleinement Conscience de notre potentiel et de tous les Possibles qui s’offrent à Nous.

Si vous vous sentez prêt pour tenter l’expérience, je serai ravi de pouvoir vous accompagner à développer vos propres ressources et vous aider ainsi  à aller encore plus loin – et à votre rythme – sur le chemin du Mieux-être et du Mieux-Vivre au Quotidien.

Contact

  • Alexandre BAUIN – Sophrologue Praticien D.U.
  • tel : 06.72.54.44.00.
  • Cabinet Paramédical 157, rue du pont-levis à Wambrechies
  • http://www.alexandrebauin-sophrologue.com
  • Dans un cadre apaisant et loin du Stress à seulement 10 mins de Lille

La Sophrologie en Séances de Groupe

La Sophrologie en séances de groupe à petits prix

Venez découvrir ou redécouvrir la Sophrologie en séances de groupe à petits prix, selon une thématique particulière ou tout simplement pour apprendre à gérer votre stress et faire une pause dans votre quotidien avec des techniques simples et efficaces.

NBPour la prise en charge des remboursements de la Sophrologie en séances individuelles ou en groupe, renseignez-vous directement auprès de votre Mutuelle de Santé. 

Tarifs des séances : http://www.alexandrebauin-sophrologue.com

Créneaux horaires

Au cabinet paramédical 157, rue du Pont-Levis à Wambrechies (dans un cadre apaisant et loin du stress à seulement 10 minutes de Lille).

Jeudi midi : 12h30-13h30

Jeudi soir : 19h00-20h00 et 20h00-21h00

Vendredi : 19h30-20h30

(ou sur demande selon vos disponibilités)

Combien de personnes ?

Les séances de groupe peuvent commencer à partir de 3 personnes, donc n’hésitez pas à en parler autour de vous (famille, amis, collègues) afin de pratiquer la Sophrologie en toute confiance et dans une ambiance conviviale.

Rythme des séances

Le rythme des séances s’effectue en moyenne 1 à 2 fois/mois afin de mieux ressentir les effets de la Sophrologie et de vous laisser le temps de pratiquer par vous-même. Les thématiques abordées se réalisent sur des cycles de 6 à 8 séances. Néanmoins, vous pouvez toujours venir juste une fois pour tester la Sophrologie et “faire une PAUSE” dans votre quotidien.

Thématiques abordées

  • Gestion du Stress et de l’Anxiété
  • Fatigue et Sommeil
  • Gestion du Comportement Alimentaire
  • Arrêt du Tabac
  • Gestion de la Douleur
  • Confiance et Estime de Soi
  • Développement Personnel
  • Et bien d’autres…

Pour en Savoir +

Alexandre BAUIN Sophrologue Praticien D.U.
Cabinet Paramédical 157, rue du Pont-Levis
59118 Wambrechies
06 72 54 44 00
Mail : alexandre.bauin.sophrologue@gmail.com

La Sophrologie au Quotidien : la Clé de la Réussite

Comment pratiquer seul(e) la Sophrologie et appliquer ses bienfaits dans votre quotidien ?

Découvrir la Sophrologie en cabinet puis pouvoir ensuite appliquer ses bienfaits dans la vie de tous les jours sans l’aide du sophrologue peut – au début – paraître compliqué à mettre en place, surtout lorsque l’on pratique seul et que les difficultés rencontrées sont quotidiennes. Comme dans toutes nouvelles expériences, le plus dur est bien souvent les premiers pas à réaliser pour commencer à avancer… Ce mois-ci je vous accompagne donc un peu plus loin, pour guider vos premiers pas dans votre pratique personnelle et régulière de la Sophrologie, entraînement indispensable pour l’atteinte de vos objectifs.

1ère étape : Initiation à la Sophrologie

La Découverte

La Sophrologie est tout d’abord l’occasion de “Faire une Pause dans votre quotidien”, de venir “se Ressourcer” et de “Prendre du Temps pour Soi”. Il s’agit en effet de mettre momentanément de côté tout ce qui peut déranger, pour ainsi être entièrement disponible à votre détente et surtout être à l’écoute se soi.

La première étape va donc consister à être davantage attentif à vos sensations corporelles plutôt que sur vos pensées et vos émotions, en prenant notamment conscience de vos différentes zones de tensions – s’il y en a – et ainsi relâcher toutes crispations inutiles.  En lisant cet article vous pouvez peut-être relâcher davantage votre cou en effectuant quelques mouvements de la tête, relâcher vos épaules, vos bras, prendre également conscience des points d’appuis au niveau du dos et du bassin – si vous êtes assis – et de relâcher votre ventre, votre dos et les muscles fessiers, vos jambes, … Vous pouvez également prendre conscience de votre respiration et du trajet de l’air qui entre et qui sort des narines jusqu’aux poumons, peut-être aussi repérer comment et où s’est installée votre respiration : au niveau du ventre, au niveau du thorax, ou même un peu plus haut… Peut-être alors prendre quelques instants pour fermer les yeux afin de mieux vous concentrer, mieux vous détendre et ainsi s’autoriser quelques instants pour soi, en baillant, soupirant, d’étirer même tout le corps pour évacuer le reste des tensions superflues, puis se laisser aller au rythme de votre respiration calme et profonde, … Relax…

Cette première étape va tout simplement vous permettre d’accueillir votre détente et de vous recentrer sur vos sensations, d’être davantage présent et ancré dans votre corps, sans se préoccuper de ce qui a pu se passer ou de ce qui pourrait éventuellement se produire, être tout simplement dans “l’ici et maintenant”, sans jugement ni analyse, juste observer ce qui est là, comme si c’était la première fois que vous viviez l’expérience.

Au début, ce type d’exercice que l’on nomme “Sophronisation de Base (SB)”, peut suffire pour vous permettre de vous poser, de prendre quelques minutes à vous et ainsi de laisser décanter le stress et les émotions accumulés au cours de la journée, mettre de la distance avec les personnes toxiques et tout ce qui fait obstacle à votre bien-être. Vous pouvez par la suite effectuer quelques-uns des exercices appris avec votre sophrologue pour approfondir votre entraînement et améliorer vos résultats.

Les exercices proposés vont d’abord avoir deux objectifs :

  1. Détourner l’attention des pensées parasites et des émotions négatives, en étant davantage concentré sur vos sensations corporelles.
  2. Installer une détente de plus en plus profonde au cours de la séance, permettant ainsi l’accès à un état de calme harmonieux et de bien-être général.

L’avantage des exercices est qu’ils sont simples , efficaces et faciles à reproduire soi-même. Vous pouvez ainsi effectuer une rapide “SB” avec quelques respirations ventrales, quelques étirements et même venir frotter le visage et soupirer quand vous en ressentez le besoin. Ces exercices discrets peuvent vous aider à gérer la pression et vous soulager au quotidien, sur votre lieu de travail, dans votre voiture à un feu rouge ou dans les transports en commun, en attendant peut-être d’approfondir la séance chez vous.

Puis, en pratiquant régulièrement la Sophrologie avec votre sophrologue mais aussi et surtout par vous-même, vous allez progressivement développer vos propres ressources et vos capacités à vous sentir bien, non seulement au cours des séances en affinant vos sensations, mais également dans la vie quotidienne avec une prise de recul et un nouveau regard sur votre situation et ce qui vous entoure.

2ème étape : La Maîtrise des Apprentissages

La Conquête

Afin de maîtriser et d’intégrer pleinement les apprentissages vus au cours des séances avec votre sophrologue, la répétition et donc votre entraînement personnel va être indispensable pour optimiser les résultats et atteindre plus rapidement vos objectifs. En effet, tout comme une rééducation avec un kinésithérapeute, un rééquilibrage alimentaire avec nutritionniste ou encore une préparation pour un sportif de haut niveau, les résultats vont aussi dépendre de votre motivation et de votre entraînement personnel.

Votre entraînement personnel et régulier de la Sophrologie va alors vous permettre non seulement de vous approprier les exercices appris, en développant ainsi des automatismes, mais également cela va vous permettre de prendre davantage de recul, prendre plus de distance et donc de mieux vous adapter face aux difficultés rencontrées avec plus de lucidité et d’authenticité dans vos choix.

3ème étape : L’Application au Quotidien

La Transformation

La plupart des personnes pratiquant régulièrement la Sophrologie en ont fait une véritable Philosophie de Vie, en développant un nouveau regard plus optimiste et bienveillant sur tout ce qui nous entoure. Bien entendu il ne s’agit pas de voir “tout en rose”, mais bien de prendre en compte et d’accepter tous les possibles qui s’offrent à nous : le positif comme le négatif, ainsi que les valeurs neutres et muettes. La Sophrologie va donc progressivement vous transmettre les moyens d’être plus cohérent avec vous-même, de développer davantage d’authenticité avec vos pensées, vos émotions et vos sensations, passant ainsi d’une vie qui peut être stéréotypée à une vie pleinement vécue. 

Le chemin peut parfois être long, parsemé d’échecs et de réussites, néanmoins le plus important est de continuer à avancer, car une fois la maîtrise de soi acquise, il vous sera plus facile de laisser glisser tout ce qui peut vous déranger et de ramasser alors toutes les petites pierres présentes sur votre parcours, afin de construire une passerelle pour aller encore plus loin sur la route du “mieux-être” et du développement personnel.