Rééducation post-AVC avec la Sophrologie

cerveauRééducation et accompagnement post-AVC avec la Sophrologie

Lorsque l’on évoque le suivi et la rééducation après un accident vasculaire cérébral, il y a bien entendu la prise en charge médicale et l’intervention de divers praticiens de santé afin de soigner, de prévenir et de permettre au patient de retrouver une certaine autonomie dans la vie quotidienne. Dans ce domaine particulier, la Sophrologie peut se révéler être un atout de choix  aussi bien sur le plan préventif que comportemental. Ce mois-ci je vais donc vous montrer les applications de la Sophrologie et ses bienfaits dans le cadre d’un suivi et d’une rééducation après un accident vasculaire cérébral.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Un accident vasculaire cérébral dit “AVC” – ou aussi appelé “attaque cérébrale”, se caractérise par un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Cela va entraîner la perte soudaine du fonctionnement de ce dernier et engendrer diverses conséquences plus ou moins importantes en fonction de la localisation et de l’étendue des zones cérébrales touchées.

Dans la plupart des cas (80%), les AVC sont causés par un caillot qui bouche la circulation sanguine à destination du cerveau, on dit alors qu’il s’agit d’un AVC de type ischémique. La formation de ces caillots se produit généralement à partir du rétrécissement des artères suite à l’accumulation de dépôts de cholestérol sur les parois de ces dernières, c’est ce que l’on nomme l’athérosclérose.

Pour les autres cas (20%), les AVC sont provoqués par la rupture d’une artère au niveau cérébral, on parle alors ici d’AVC de type hémorragique. La principale cause de ce type d’AVC est liée à une hypertension artérielle (HTA).

Quelles sont les conséquences après un AVC ?

Les séquelles et les complications suite à un AVC sont variables et vont essentiellement dépendre de la localisation et des zones cérébrales touchées. Il est donc possible que la récupération post-AVC soit totale, néanmoins certaines séquelles peuvent persister, allant même jusqu’à la perte d’autonomie.

Voici quelques exemples de séquelles en fonction des zones cérébrales touchées :

“Paralysie ou faiblesse d’un côté du corps / problèmes de mémoire, difficultés de concentration / troubles du langage, de l’écriture ou de la vision /crise d’épilepsie / fatigue et somnolence / dépression, …”

Apports de la Sophrologie dans un suivi post-AVC

regard vieux tristeLa récupération après un AVC va bien entendu dépendre du type d’AVC et des zones cérébrales touchées, mais également de la rapidité de la prise en charge médicale et de la rééducation poste-AVC avec la collaboration de divers praticiens de santé. Dans ce cas particulier, la Sophrologie va apporter :

  • son aide sur le plan préventif en agissant directement sur les facteurs de risques d’AVC sur lesquels nous pouvons agir (HTA, rythme cardiaque élevé, surpoids, tabac, …),
  • ainsi qu’une meilleure qualité de vie en transmettant notamment les outils appropriés pour retrouver une certaine autonomie dans la vie quotidienne et en développant les notions de bien-être, d’estime et de confiance en soi.

Quelques exemples d’applications

Approche comportementale dans la gestion des séquelles post-AVC : Suite à un AVC, des séquelles plus ou moins handicapantes peuvent persister et ainsi nuire au bien-être et à la qualité de vie du patient. La Sophrologie va avant tout permettre de restaurer cette notion de bien-être et d’apprendre à gérer les difficultés rencontrée, en développant notamment une meilleure maîtrise de soi et un regard plus optimiste sur ce qui peut déranger.

Évacuer la fatigue et les tensions accumulées : Pour une personne ayant subi un AVC, les petites choses de la vie quotidienne peuvent dorénavant demander beaucoup plus d’effort pour les réaliser. La Sophrologie dispose d’exercices simples et efficaces pour relâcher la fatigue sur le plan physique, mental et émotionnel.

Baisse de l’HTA et du rythme cardiaque élevé : De manière générale, les exercices effectués lors d’une séance de Sophrologie permettent déjà d’atténuer la tension artérielle et les fonctions cardio-respiratoires des patients. Néanmoins, il existe une multitude d’exercices respiratoires comme la cohérence cardiaque, les respirations ventrales, lentes et profondes ou encore tous les exercices spécifiques de la Sophrologie pour atténuer les problèmes liés à une hypertension artérielle et à un rythme cardiaque élevé.

Gestion du comportement alimentaire : Que ce soit pour la prévention du surpoids, de l’obésité ou encore de la consommation d’alcool, la Sophrologie peut apporter son aide dans la gestion des habitudes alimentaires qui favorisent l’hypertension artérielle, le dépôts de cholestérol sur les parois des artères et donc les risques d’apparition d’AVC.

Gestion du tabagisme : Le tabac favorise le rétrécissement des artères et l’apparition de troubles du rythme cardiaque. Comme dans toute gestion d’addictions, la Sophrologie constitue une aide efficace et un accompagnement aux changements sur le long terme.

Aide dans la prévention des crises d’épilepsie : Le phénomène des crises d’épilepsie est très complexe, difficile à gérer et généralement il n’y a pas grand-chose à faire à part s’allonger, éviter de se blesser et attendre que cela passe. Néanmoins, en ayant une action sur le stress, les émotions et la maîtrise de soi, la Sophrologie peut apporter son aide en adaptant son comportement lors des premiers symptômes d’une crise et en essayant au mieux d’atténuer celle-ci. Les crises d’épilepsies sont également stimulées par l’accumulation de “Fatigue” et de “Stress”. La pratique régulière de la Sophrologie va vous aider à gérer cela en étant moins fatigué et plus serein. L’apparition de nouvelles crises peut alors devenir moins fréquente et soulager ainsi votre quotidien.

Travail sur la mémoire et la concentration : La Sophrologie dispose de techniques spécifiques comme les “Sophro-Mnésies” et “l’Objet Neutre” pour travailler sur la mémoire et la concentration, mais elle va également permettre de développer une meilleure perception de soi et de l’instant présent avec une “pleine conscience” de nos sensations corporelles et de ce qui nous entoure.

route campagneEnfin, comme dans toute prise en charge avec la Sophrologie Clinique, le patient va progressivement développer ses propres ressources pour s’adapter plus efficacement aux difficultés rencontrées, mais également construire un véritable redéploiement existentiel face à la maladie, au traumatisme ou encore ici aux séquelles post-AVC.

Me contacter

  • Alexandre BAUIN -Sophrologue Praticien D.U.
  • Cabinet Paramédical 157, rue du pont-levis à Wambrechies (10 mins de Lille)
  • 06.72.54.44.00. / www.alexandrebauin-sophrologue.com
  • Page Facebook : Alexandre BAUIN – Sophrologue Praticien
  • + de 12 ans d’expériences

 

Traiter les Troubles Anxieux par la Sophrologie

La Sophrologie pour Faire Face aux Troubles Anxieux | Alexandre BAUIN Sophrologue Praticien – le Blog.

Attaque panique ? Crise d’angoisse ? Phobie ? Stress aigu ou chronique ? Trouble d’anxiété généralisée ? Impression de flotter, d’être perdu dans vos pensées et vous ne savez pas comment vous en sortir ?

La prise en charge d’une anxiété pathologique s’accompagne d’un traitement médicamenteux, mais elle doit aussi être psychologique et comportementale. Car en effet, bien qu’efficaces, les anxiolytiques et antidépresseurs vont incontestablement temporiser les symptômes ressentis, mais ils ne peuvent à eux-seuls traiter l’origine psychologique du mal-être vécu par le patient. De plus, la prescription de ces médicaments doit se faire avec beaucoup de prudence, notamment pour les risques d’abus d’utilisation mais aussi de dépendance… Parfois il faut savoir arrêter le traitement et penser à d’autres alternatives…

A mi-chemin entre les Thérapies Psychanalytiques et les Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles (TCCE), la Sophrologie se révèle être un atout de choix dans le traitement des troubles anxieux. Ce mois-ci, je vous montre alors l’importance de prescrire la Sophrologie dans le traitement des troubles anxieux.

L’Anxiété, c’est normal ?

Bien entendu ! Au même titre que la Colère, la Tristesse, ou la Joie, l’Anxiété est une émotion que nous possédons naturellement. Elle nous permet même de détecter un danger et de nous préparer à l’Action, c’est-à-dire, fuir ou combattre face à ce danger. D’où les symptômes ressentis comme l’accélération du rythme cardiaque, la respiration courte et oppressée, la transpiration, ou encore la baisse du niveau de lucidité afin de diriger toute notre concentration et notre énergie vers notre instinct de survie. L’Anxiété vient donc compléter le Stress comme facteur dans ce Processus d’Adaptation face au danger.

Néanmoins, l’Anxiété peut devenir pathologique à partir du moment où elle devient trop envahissante dans le processus d’adaptation du sujet dans son environnement. Les tâches du quotidien, ainsi que les relations avec votre entourage et votre environnement peuvent alors être perturbées, affectant aussi bien votre vie personnelle que professionnelle. Si les symptômes ressentis persistent dans le temps et continuent à affecter votre vie quotidienne, une prise en charge avec votre médecin traitant et des spécialistes est indispensable.

Traitements des Troubles Anxieux

Chaque trouble anxieux est différent et répond à un traitement spécifique. Bien souvent, plusieurs troubles peuvent être associés entre eux, d’autant plus que plusieurs symptômes vont avoir tendance à se ressembler. Une démarche méthodique et précise du diagnostic est donc primordiale, pour définir le traitement le plus adapté et ainsi accompagner au mieux le patient dans sa pathologie.

Pour citer quelques-uns de ces troubles anxieux, nous retrouvons : le Trouble Panique, le Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC), le Trouble d’Anxiété Généralisée (TAG), le Syndrome de Stress Post-Traumatique (SSPT), le Syndrome de  Stress Aigu, ou encore l’Agoraphobie, la Phobie Sociale et les Phobies spécifiques, sans parler des troubles anxieux liés à la consommation de substances ou à une maladie.

Dans la prise en charge des troubles anxieux et en parallèle des traitements médicamenteux et des thérapies psychanalytiques, les thérapies comportementales ont fait leurs preuves et ont évolué par vagues successives :

  1. Première vague dans les années 1960 : les Thérapies Comportementales
  2. Deuxième vague dans les années 1980 :  les Thérapies Cognitives
  3. Troisième vague dans les années 2000 :  les Thérapies Emotionnelles

La Sophrologie : une prise en charge dans toutes les dimensions de l’Etre

Née dans les années 1960, par le Pr. Alfonso CAYCEDO – médecin neuropsychiatre – la Sophrologie, qui était alors utilisée dans le traitement des névroses et de certaines psychoses, a également évoluée dans ce sens en créant dans les années 1990 les cycles Radical et Existentiel (RD5 à RD12). Son approche Phénoménologique et Existentielle inscrit la Sophrologie dans la continuité de ces Thérapies Comportementales, Cognitives et Emotionnelles, constituant même aujourd’hui sa quatrième vague.

La Sophrologie va permettre aux patients phobiques et anxieux :

  1. de devenir autonomes et acteurs dans leur propre traitement, avec la transmission de techniques et d’un savoir-faire pratique pour gérer leurs symptômes ;
  2. d’agir en profondeur sur l’origine de cette anxiété, de ce mal-être, en prenant davantage en compte l’individu dans sa globalité avec ce qu’il ressent dans l’ensemble de son Schéma Corporel, c’est-à-dire dans ses dimensions physiques, psychiques, comportementales et émotionnelles ; mais aussi et surtout en développant un Etat de Conscience plus harmonieux par l’Entraînement des différentes Relaxations Dynamiques présentes en Sophrologie (RD1 à RD12), passant ainsi d’une Conscience Pathologique à une Conscience Ordinaire et même davantage ;
  3. au delà de la gestion du stress et de l’anxiété, d’apprendre à Mieux-Vive et à Mieux-Etre au quotidien, passant ainsi – par une approche Phénoménologique et Existentielle – d’une vie qui peut être stéréotypée à une vie pleinement vécue.

Comment ça marche ?

La Spirale du Stress et de l’Anxiété. Il faut d’abord rappeler ici les étapes de cette spirale infernale qui sont : “ce que je Ressens”, “ce que je Pense” et “ce que je Fais”. Etant principalement dans les pensées et les ruminations négatives, les personnes phobiques et anxieuses vont d’une part, rarement être à l’écoute de leurs sensations corporelles et d’autres part, se laisser facilement emporter par ces pensées anxieuses anticipatoires. Cette perte de contrôle va inévitablement engendrer des comportements inadaptés face à la situation rencontrée, renforçant au passage le mal-être ressenti et nourrir ainsi davantage les interprétations négatives.

Avec un retour au Corps et à ses sensations, la Sophrologie va avant tout permettre de casser cette spirale du stress et de l’anxiété, non seulement en mettant plus de distance avec les Pensées négatives et en stoppant les Comportements inadaptés, mais aussi en évacuant la fatigue et les tensions accumulées par le Stress avec des exercices corporels et respiratoires dynamiques, d’où le terme “Relaxation Dynamique (RD)”. Une fois la gestion des symptômes maîtrisée, il vous sera plus facile de gérer vos pensées et ainsi de développer de meilleures stratégies pour Faire Face aux défis rencontrés.

Une Approche Phénoménologique et Existentielle. Le but n’est pas d’être complètement détendu lors des séances de Sophrologie, mais bien de prendre Conscience de ce qui est présent en vous, vivre vos sensations sans jugements, ni analyses, juste observer et ressentir ce qui est là, ici et maintenant. Cette “Vivance” des phénomènes ressentis, loin des conditionnements, des croyances et des interprétations, va progressivement vous permettre de prendre plus de recul sur votre situation et ainsi d’avoir Conscience de vos propres Valeurs et de ce qui est Essentiel pour vous.

Découverte, Conquête, Transformation. Plus vous allez pratiquer la Sophrologie, avec votre sophrologue mais aussi par vous-même, plus vous développerez des automatismes et un savoir-faire pour gérer les situations anxieuses et autres défis qui se présentent à vous. Les personnes pratiquant régulièrement la Sophrologie en ont fait – par réflexe – une véritable Philosophie Positive de Vie. Cela ne veut pas dire pour autant voir uniquement le côté positif, mais bien de prendre Conscience de tous les Possibles qui s’offrent à vous et ainsi de choisir le chemin qui vous semble le plus cohérent pour continuer à avancer dans la Vie.